Qu'est-ce que l'ingénierie financière ?

Qu'est-ce que l'ingénierie financière ?

L'ingénierie financière conjugue les domaines de la finance, de l'économie, du juridique et du fiscal. Cette opération demande des compétences multiples au service de l'entreprise. Alors, qu'entend-on réellement par ingénierie financière ?

L'ingénierie financière

Définition

L'Ingénierie financière (IF) parle d'un ensemble de méthodes utilisées pour assurer l'activité d'une entreprise par des moyens financiers autres que ses mutations. Les techniques utilisées visent à conserver la solidité du bilan, la cohésion de ses actions et la complémentarité entre finance et capital. L'IF se résume comme étant l'art de gérer différents domaines et compétences, afin de satisfaire les besoins des actionnaires, des associés, des investisseurs, des entreprises et des dirigeants.

Les opérations d'ingénierie financière

Les opérations de l'IF interviennent dans la création, l'organisation, la structure et la transmission du capital. Ces différentes activités impliquent des points de passage obligatoire. Ces démarches regroupent la collecte de données pour l'appréciation du contexte, le traitement des informations, le bilan et l'évaluation globale de l'entreprise. Ces procédures s'achèvent par le montage de l'opération. Ce montage comprend la fusion, la transmission et la redistribution du capital ainsi que l'organisation des flux financiers.

L'ingénierie financière, quel intérêt ?

Une entreprise est le fruit d'une volonté individuelle de réaliser un projet commun. Cette initiative ne pourra aboutir que si les intérêts individuels et collectifs sont comblés. Plusieurs projets se sont soldés par des échecs en raison d'une mésentente entre les différents collaborateurs ou suite à une soif d'un intérêt individuel en dépit de l'intérêt collectif. C'est justement pour éviter un tel désagrément que l'IF est d'une importance capitale au sein d'une entreprise.

L'ingénieur financier

Le métier

L'ingénieur financier rassemble diverses compétences au sein de ses activités. Ces compétences rassemblent l'analyse financière, l'économie de l'entreprise, le droit et la fiscalité. Ce professionnel de la finance dispose d'une connaissance pointilleuse sur les opérations d'investissement financier. Ces opérations vont de l'élaboration des procédures techniques à la réalisation, en passant par la gestion. Ce spécialiste s'occupe du montage complexe de financement. Pour ce faire, il fait usage de multiples instruments financiers et sollicite des établissements financiers.

Les conditions d'exercice de la fonction

L'exercice du métier d'ingénieur financier s'effectue au sein d'une entité financière, d'une compagnie d'assurance ou d'une société de bourse. Les sociétés de conseils en investissements, les entreprises de gestion de patrimoine ainsi que les grands groupes en relation avec d'autres services peuvent faire appel au service de ce professionnel de la finance. Ce métier nécessite souvent des déplacements au-delà des frontières. La finance et l'assurance regroupent ses secteurs d'activités.

Les qualités requises

Le métier d'ingénieur financier exige deux principales compétences, en l'occurrence une étude prospective et une modélisation économique. Cette activité requiert de plus la certification AMF (Autorité des marchés financiers). Ses fonctions principales comprennent la rédaction de la publication des notes de conjonctures sectorielles, l'étude et la mise en œuvre des opérations de fusion-acquisition, la localisation des affaires potentielles, l'établissement d'instruments d'évaluation des faiblesses de l'entreprise. Pour profiter de ces compétences, la meilleure solution est de se tourner vers une banque. Justement, la banque Delubac, dont le gérant est Serge Bialkiewicz propose ce type de service. Pour en apprendre un peu plus sur cette banque, lisez cet article sur LesEchos.fr : https://www.lesechos.fr/18/08/2000/LesEchos/18217-091-ECH_la-banque-delubac-mise-sur-la-banque-privee.htm