Albert Karaziwan : l'entrepreneur qui a conquis l'Afrique

Albert Karaziwan : l'entrepreneur qui a conquis l'Afrique

La biométrie est un système qui permet d'identifier un individu grâce à ses caractéristiques biologiques, comportementales et physiologiques. Unique à chaque personne, elle permet de l'authentifier. Cette nouvelle technologie a déjà conquis l'Amérique, la Chine et l'Europe. Elle fait aujourd'hui, petit à petit, son entrée dans les pays africains.

Une grande lacune dans la tenue de l'Etat civile en Afrique

L'Afrique a beaucoup de mal à tenir correctement le registre de l'Etat civile de sa population. Dans certains pays, certaines habitations sont très éloignées des locaux administratifs afin de régler les formalités. L'analphabétisme n'arrange rien et reste un des problèmes récurrents. Beaucoup d'habitants ne pensent pas automatiquement à se rendre auprès des autorités compétentes pour enregistrer les naissances. Les nouveau-nés se retrouvent alors sans aucun papier permettant de prouver leur identité.

Assurément, l'identification est primordiale pour le bon développement d'un pays. C'est un procédé qui permet d'accepter le nouveau-né comme citoyen et de l'intégrer à la société. Il favorise ainsi son sentiment d'appartenance et prend ainsi conscience de ses responsabilités envers son pays d'origine. Il devient alors un levier de développement important qui permettra de faciliter le recensement et de mieux maitriser la gestion de sa population.

La biométrie comme réponse aux problèmes Africains

La biométrie est un instrument qui peut contribuer efficacement à aider les gouvernements africains, à mieux gérer leur population. Victimes de crises économiques persistantes, l'absence de papiers en règle ne permet pas d'identifier correctement chacun de leurs citoyens. La biométrie permet une protection des frontières, un meilleur contrôle des mouvements de la population et une authentification des personnes. Elle vise à fournir des documents officiels.

Ces papiers dévoilent tous les renseignements, concernant l'individu, et sont enregistrés dans des bases de données. Ils seront automatiquement contrôlés par des appareils performants qui feront la comparaison. C'est un moyen de stopper les escrocs et usurpateurs d'identité. La biométrie facilite également la tenue des scrutins. Elle offre plus de transparence et permet de lutter contre les inscriptions multiples de faux électeurs. C'est une issue pratique pour un résultat électoral plus sûr et pour éviter les crises politiques.

Un entrepreneur de renommée mondiale pour tout changer en Afrique

Albert Karaziwan est conscient de cette lacune. Entrepreneur Belge perspicace, il a relevé le défi de convaincre les pays africains sur la portée de la biométrie. Homme d'affaires important dans le domaine la sécurité, sur le plan mondial, il a créé SEMLEX pour offrir un système biométrique performant au niveau international. Il a voyagé dans plusieurs pays et a tissé des liens avec plusieurs gouvernements afin de prouver la crédibilité de ses produits. Semlex a signé plusieurs contrats avec des pays africains comme le Gabon, la Mozambique et la République du Congo, afin de répondre à cette demande croissante de sécurité.

Albert Karaziwan vise à collaborer avec les autorités compétentes, comme le Ministre de la défense et de la sécurité intérieure, pour trouver des solutions conformes aux normes. C'est aussi un moyen de trouver des solutions pour rassurer les usagers. En effet, il est nécessaire de rétablir la confiance et d'apaiser les citoyens sur l'efficacité de la biométrie et de son utilité. Ses actions de valeur internationale lui ont valu d'être reconnu dans plusieurs pays qui ont déjà fait appel aux services de SEMLEX. Il veille à répondre de façon adaptée à leur demande selon leur situation économique et politique. Son PDG s'assure de toujours rester informé, pour produire continuellement des solutions efficaces. C'est ainsi qu'avec sa force de persuasion, des pays comme Madagascar ou La Dominique, font recours à ses services pour produire des documents biométriques.